À propos

Hervé Loevenbruck a créé en 2001 la galerie qui porte son nom, actuellement située rue Jacques-Callot dans le quartier de Saint-Germain-des-Prés. La Galerie Loevenbruck poursuit son travail de représentation d’artistes contemporains (dont les lauréats du Prix Marcel Duchamp Dewar & Gicquel et Philippe Mayaux), et de successions d’artistes (Gilles Aillaud, Michel Parmentier, Alina Szapocznikow…).

Stéphane Corréard est critique, journaliste et commissaire d’expositions, il collabore régulièrement à l'émission La Dispute (France Culture) et dirige la salon annuel Galeristes, qui se tient au Carreau du Temple pendant la «semaine de l'art contemporain», au mois d'octobre. Il réalise régulièrement des expositions dans des lieux publics ou privés, dont plusieurs pour la Galerie Loevenbruck, les dernières ayant été consacrées au peintre Frédéric Pardo (2013), et à un dialogue entre les deux artistes japonais Key Hiraga et Tetsumi Kudo (2017).

Ensemble, Hervé Loevenbruck et Stéphane Corréard ont ouvert en février 2019 un espace d'exposition au 15 rue des Beaux-Arts, au cœur du quartier de Saint-Germain-des-Prés, entre l'Hôtel et l’École Nationale des Beaux-Arts. Baptisée Loeve&Co, cette galerie est dédiée à des artistes français ou étrangers à redécouvrir, et propose une dizaine d’expositions par an, autour de créateurs, de groupes, de mouvements ou de moments historiques (vernissage tous les premiers jeudis du mois, dans le cadre de la nocturne du «Jeudi des Beaux-Arts»).

 

Ils ouvrent un second espace en 2020, dédié au programme Love&Collect, initié durant le premier confinement, proposant autour de thèmes hebdomadaires, des oeuvres à prix d’ami. C’est pour illustrer ce programme que la boutique d’histoire de l’art Love&Collect du 8 rue des Beaux-Arts est née.

Trois ans après l’ouverture de leur galerie à Saint-Germain-des-Prés, Hervé Loevenbruck et Stéphane Corréard inaugurent, en avril 2022, un nouvel espace d’exposition dans le Marais, au 16 rue de Montmorency. Cette double implantation parisienne vise à amplifier leur action de redécouverte d’artistes majeurs du siècle écoulé, dans une perspective résolument contemporaine. Faisant écho à l’ouverture du Centre Pompidou (il y a 45 ans, avec la première rétrospective de Marcel Duchamp (1887-1968) en France) l’exposition inaugurale est consacrée à un sujet inédit : les liens entre l’oeuvre de l’artiste le plus influent du XXème siècle et celle de l’artiste et designer culte Bruno Munari (1907-1998).

 

En parallèle, Hervé Loevenbruck et Stéphane Corréard amplifient l’audience internationale de leurs projets de redécouvertes d’artistes sous-évalués du passé, notamment en proposant dans des foires de premier plan des monographies amplement documentées dont Key Hiraga (1936-2000) à Frieze Masters London 2018, Patrick Procktor (1936-2003) à Frieze Masters London 2020 et Leonor Fini (1907-1996) à Frieze Masters London 2022, dans le secteur Spotlight. Ou encore Roland Dorcély (1930-2017) à Frieze New York 2019, Spotlight et prochainement à 1:54 London.