Expositions

ven. 01 mai | collect@loeveandco.com

#15 Raymond Hains

Loeve&Co-llect: Troisième semaine, troisième thème. Et toujours, chaque jour à 10 heures, du lundi au vendredi, une œuvre issue de notre stock, à collectionner à prix privilégié, disponible uniquement pendant 24 heures. Vous faites une affaire, et nous pérennisons notre affaire !
Les inscriptions sont closes
#15 Raymond Hains

Heure et lieu

01 mai 2020, 10:00 – 02 mai 2020, 10:00
collect@loeveandco.com

À propos de l'événement

Semaine 3 : À 40 degrés au-dessus de Dada

À défaut de pouvoir voyager dans l’espace (pour l’instant !) nous vous offrons depuis deux semaines déjà un véritable voyage dans le temps ! L’histoire de l’art est en effet un continent magique que l’on a jamais fini d’explorer… Après une première semaine consacrée à Fluxus, puis une deuxième placée sous le signe de la Figuration Narrative, ce sont encore les « swinging sixties » que nous arpenterons à partir de demain. En effet, « À quarante degrés au-dessus de Dada » nous emmènera sur les traces du Nouveau Réalisme, avec des pépites datées de 1952 à 1969, signées Arman, César, Hains, Tinguely et Villeglé, dans la lignée de notre exposition inaugurale « Chez Iris et Jeannine », il y a un peu plus d’un an. 

Œuvre 15 : Raymond Hains (1926-2005)

Fiche complète de l’œuvre et « prix confiné » disponible ICI

 

Pénélope, 1952

Encre et mine de plomb sur papier. 32,5 x 41,5 cm. Signée et datée en bas à droite.

Certificat de l’artiste, en date du 11 décembre 1999.

Cinquième et dernière œuvre de notre semaine dédiée à « 40 degrés au-dessus de Dada ».

Premier grand projet initié par Raymond Hains, « Pénélope » est devenu aussi légendaire que la mythologique référence qui lui a donné son titre. En effet, ce film expérimental entendait combiner les techniques inventées par Walt Disney à des inspirations matissiennes, tout en lorgnant du côté des costumes folkloriques bretons et des mosaïques de Ravenne !

Las, Pénélope est devenu un vrai labyrinthe dans lequel l’esprit analogique de Raymond Hains s’est égaré dans ces « logorrhées interprétatives » réjouissantes dont il avait le secret. Ce grand dessin en est un témoin, une trace exceptionnelle. 

Suivez ce projet en temps réel sur Instagram et Twitter!

Pour toutes questions ou pour acheter l'oeuvre, merci d'envoyer un email à collect@loeveandco.com