Expositions

mer. 25 mars | Le Carreau du Temple

Drawing Now: Sarah Kaliski

Les inscriptions sont closes
Drawing Now: Sarah Kaliski

Heure et lieu

25 mars 2020, 17:00 – 29 mars 2020, 19:00
Le Carreau du Temple, 4 Rue Eugène Spuller, 75003 Paris, France

À propos de l'événement

Les dessins de Sarah Kaliski (1941-2010) puisent leur singularité dans une vie d’artiste qui résonne avec l’Histoire. La souffrance d’une enfant ayant perdu son père en déportation à Auschwitz-Birkenau, élevée à Bruxelles par une mère analphabète, dans une pauvreté extrême, au sein d’une famille disloquée entre plusieurs continents, y est indissociable d’une liberté de femme revendiquant farouchement la jouissance profonde de l’existence et de ses plaisirs, y compris sexuels. 

Souffrance et jouissance se mêlent dans les dessins de Sarah Kaliski en une même, gigantesque, absurde, métaphysique interrogation, celle d’une survivante qui se demande sans relâche comment, et pourquoi, elle est encore là.

Son œuvre graphique sans équivalent, d’une «exubérance» radicale, explore obsessionnellement les thèmes structurants de son identité, les sévices des nazis, la belgitude, les violences faites aux enfants, mais aussi un certain humour, et la liberté amoureuse d’une femme mûre, débarrassée de son mariage et de toutes les inhibitions.

À l’aube des années 1980, Le dessin est devenu son médium exclusif, mêlant inextricablement texte et lignes, jusque dans de stupéfiants romans graphiques avant l’heure, édités par Fata Morgana. Puis elle a retrouvé la couleur, et son dessin a envahi des supports humbles, barquettes alimentaires, boîtes de sardines, sous-bocks, feuilles d’arbres, boîtes de camembert, cailloux, écorces d’avocat… Comme Louise Bourgeois, Nancy Spero ou Kiki Smith, Sarah Kaliski s’est laissée envahir par les exubérances tapies au plus profond de sa psyché et de ses humeurs, ne trichant ni ne (se) mentant à aucun moment.