Expositions

lun. 04 janv. | https://www.instagram.com/loveandcollect/

Love&Collect: En magasin

Love&Collect: Trente-neuvième semaine. Chaque jour à 10 heures, du lundi au vendredi, une œuvre à collectionner à prix privilégié, disponible uniquement pendant 24 heures. Collectionner n'a jamais été aussi enrichissant...
Les inscriptions sont closes
Love&Collect: En magasin

Heure et lieu

04 janv. à 09:59
https://www.instagram.com/loveandcollect/

À propos de l'événement

Semaine 39: En magasin

Certains l'aiment tôt

Certains l'aiment tard

Certains l'aiment chaud

D'autres tartare

Le plaisir n'a pas de mesure

Tous les goûts sont dans ma nature

Tous les goûts sont dans la nature

Jacques Dutronc

Autodidactes, ce sont les œuvres qui nous ont tout appris. Grâce à nos années de formation, adolescents, à l’Hôtel des ventes Drouot, nous avons été non seulement au contact des œuvres, mais dans leur intimité. Pas de gardiens, pas de cartels, pas de mise à distance: à Drouot les œuvres se donnaient alors entières, et le visiteur était même encouragé à les retourner, à les examiner sous toutes les coutures, à se faire ouvrir les vitrines, à les prendre dans les mains… autant de gestes impossibles dans un musée, ou même dans une galerie.

Pas de chichis, pas de hiérarchie, pas de vente du soir, de l’après-midi ou du matin, à l’Hôtel des ventes, en ces années 1980, les Tableaux modernes paradaient chaque jour, du lundi au samedi, au sous-sol, au rez-de-chaussée ou à l’étage, les chefs d’œuvres estampillés (ils étaient rares) et les croûtes supposées (elles pullulaient) cohabitaient sans façon, troublant le regardeur, qui n’en revenait pas, souvent, de préférer l’une de celles-ci à l’un de ceux-là, en secret.

Dans ces ventes au tout-venant, des œuvres délaissées se laissaient emporter alors pour quelques dizaines voire quelques petites centaines de francs; il était rare que l’on rentrât bredouilles, et même avec notre argent de poche d’adolescents nous pouvions acquérir une lithographie, un dessin, une peinture, et la rapporter chez nous, la confronter aux cartes postales ou aux affiches des grands artistes, qui tapissaient les murs de nos chambres. Nous avions accès à l’art en vrai, nous vivions avec des œuvres, nous étions collectionneurs!

Forcément, l’époque semble lointaine, et les temps changés, comme dirait Robert Zimmerman. Aujourd’hui, la collection semble l’apanage de la richesse, de l’âge, voire du sérieux. Les médias, souvent, résument l’acquisition d’une œuvre à une avalanche de zéros. Mais nous, nous n’avons pas changé. Nous traquons toujours le chef d’œuvre achetable, le dessin ou l’objet que personne n’a su voir, pensons-nous, et que nous chérissons comme un trésor. Nombre d’artistes que nous collectionnons à présent, que nous exposons au sein de la galerie Loeve&Co et dont l’audience internationale ne cesse de grandir, c’est pourtant dans ce type de ventes à tout-va que nous les avons connus, pas dans les musées ou dans les galeries, dont ils étaient alors exclus. Par nature, le collectionneur véritable s’intéresse aux chefs d’œuvres de demain: ce sont les seuls qu’il peut s’offrir.

Avec le confinement nous est venue l’idée de faire partager nos engouements à notre entourage, en proposant chaque jour, à prix d’ami, une petite pépite de l’histoire de l’art, en nous basant sur un seul critère: notre goût. Toutes les œuvres que nous vous avons proposées depuis trente-huit semaines reflètent une facette de nos enthousiasmes. Comme nous sommes des cœurs d’artichaut (en matière d’art, tous les goûts sont dans notre nature), ce sont plus de deux cents artistes que nous avons eu le plaisir de vous présenter, avec un point d’équilibre autour de l’art français des années 1960, qui demeure notre matrice, mais avec des incursions vers l’art africain moderne, l’art brut, le Surréalisme, Fluxus… et bien d’autres surprises vous attendent dans les prochaines semaines!

Vous le savez, le succès de nos semaines Love&Collect nous a nous-mêmes surpris. Notre constat de départ était très simple: l’histoire de l’art n’a jamais été aussi accessible d’un point de vue économique, à nous de vous la rendre accessible en vous la racontant, jour après jour, avec nos mots, reflets de nos enthousiasmes. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous le dire: collectionner n’a jamais été aussi enrichissant. En effet, on se trompe totalement de sens de la valeur, si l’on ne comprend pas qu’acquérir une œuvre c’est, avant toute chose, accéder à un morceau de pensée et d’histoire, la faire partiellement nôtre en vivant avec elle, au quotidien, une relation intime et profonde.

Forts de ces convictions, nous sommes plus que jamais convaincus qu’on ne naît pas collectionneur, on le devient… Encore faut-il qu’existent encore des lieux qui soient, à l’image de ce que Drouot a été pour nous dans les années 1980, des lieux d’échanges et de contacts, des lieux d’apprentissage et de plaisir, où l’on puisse fouiller, fouiner même, être surpris, interpellé, et où l’on puisse, pour un prix raisonnable, craquer, se faire plaisir, offrir ou s’offrir, à soi-même ou à ceux qu’on aime, un morceau vivant de cette histoire de l’art qui rend la vie plus intéressante que l’art, comme le disait Robert Filliou.

Ce lieu, nous avons voulu le réinventer pour vous, au 8 de la rue des Beaux-Arts, en face de la Galerie Claude Bernard, à deux pas de notre galerie Loeve&Co. Depuis un mois nous vous y accueillons, du lundi au samedi. Dans ce magasin d’histoire de l’art, l’offre varie en permanence, en fonction de l’humeur, des arrivages, des envies, de la demande… Sur les étagères, sur une table, en vitrine ou, bientôt, dans des bacs, les dessins, photographies, sculptures, bijoux, montres ou objets d’artistes, se renouvellent sans cesse, vous offrant à prix accessibles un panorama unique sur l’art du siècle écoulé, mêlant grands noms et découvertes, artistes émergents ou gloires établies. Mais chaque œuvre, chaque objet, nous l’avons sélectionné personnellement, soigneusement, portés par nos plus de trente années d’expertise mais aussi, plus simplement, de collection. Chez Love&Collect, vous ne trouverez, toujours, que ces choses que nous aimerions collectionner nous-mêmes.

Pour cette nouvelle semaine, intitulée tout simplement En magasin, nous avons choisi dans le fonds de Love&Collect cinq œuvres représentatives de ce que vous pouvez dénicher chez nous en permanence, en privilégiant cette diversité qui, pour nous, est inséparable de l’amour de l’art. Vous y trouverez donc pêle-mêle un maître de l’art africain contemporain, un artiste post-conceptuel, une légende du dessin d’humour, une œuvre historique d’un pilier du Pop Art anglais, et un objet signé d’une des plus grandes artistes de la seconde moitié du vingtième siècle, trop longtemps minorée mais désormais incontournable. Cinq artistes phares de l’histoire de l’art telle que nous l’aimons, pétillante et innovante… à prix Love&Collect, bien sûr!

Puisse cet avant-goût vous donner l’envie de venir nous rendre visite rue des Beaux-Arts. Au plaisir de vous y accueillir bientôt!

Stéphane Corréard & Hervé Loevenbruck

Suivez ce projet en temps réel sur Instagram et Twitter!

Pour toutes questions ou pour acheter l'oeuvre, merci d'envoyer un email à collect@loveandcollect.com

Les inscriptions sont closes